Les pages de Ciné-Passion . . .

Ces pages sont rédigées par et pour des passionnés du cinéma.
Pour nous joindre, déposer vos questions ou remarques: Ciné-Passion . . . . Les autres films cultes

Un poison violent film français de Katell Quillévéré, sorti en 2010

Distribution:

  • Sara Forestier : Suzanne
  • Adèle Haenel : Maria
  • François Damiens : Nicolas
  • Paul Hamy : Julien
  • Anne Le Ny : Isabelle
  • Corinne Masiero : Eliane
  • Karim Leklou : Vincent
  • Lola Dueñas : Irene

Fiche technique:

  • Réalisation : Katell Quillévéré
  • Scénario : Katell Quillévéré et Mariette Désert
  • Photographie : Tom Harari
  • Musique originale : Olivier Mellano
  • Montage : Thomas Marchand
  • Producteur délégué : Justin Taurand
  • Durée : 92 minutes
  • Dates de sortie : mai 2010 au Festival de Cannes 2010 dans la Sélection de la Quinzaine des réalisateurs
  • France : 4 août 2010 en salles
  • Distinctions
    • Sélectionné dans la Quinzaine des réalisateurs lors du Festival de Cannes 2010
    • Katell Quillévéré a été Lauréate Émergence 2007 pour ce film
    • Prix Jean-Vigo 2010

Anna est une adolescente de 14 ans qui passe les vacances d'été chez sa mère dans la maison familiale de son grand-père dont elle est très proche et qui vit retiré en ermite malade au dernier étage de la maison. En pleines difficultés de l'adolescence, aggravées par la séparation de ses parents, elle vit une crise mystique difficile allant aux enterrements, hésitant pour sa confirmation religieuse, questionnant un prêtre qui remplace son père absent. Son corps de jeune femme lui attire les regards de ses proches, soit par désir timide pour un petit ami, soit par jalousie de la part sa mère, qui vit elle-même une difficile crise de la quarantaine, et l'agite sur ses sentiments et désirs.

Il pleut sur ce village pieux. Le père d'Anna est parti pour une autre. Sa mère est éplorée, qui confie son désespoir à Jésus-Christ et confesse sa solitude à un joli prêtre italien . Enfin, le grand-père, mécréant et pétomane, se meurt lentement dans son lit en priant sa petite-fille de lui montrer « d'où il vient », comprenez : son sexe. Pour respirer un peu, Anna se promène dans la forêt en compagnie de Pierre, un adolescent qui découvre avec elle ses premiers émois. Ils sont naïfs, maladroits, touchants.

Ce film navigue sur un mode impressionniste, avec d'authentiques éclats de grâce. On pense à la Thérèse d’Alain Cavalier quand Anna va user du catholicisme qui la ronge à des fins vaudoues qui vont la libérer. Anna s'endort avec une icône du Christ pressée contre sa poitrine mais accepte, sans minauder, de montrer ses seins à son tout jeune ami. Dans le ciel troublé de la jeune fille, le seul coin qui reste bleu est la tendre complicité qui l'unit à son grand-père, jouisseur de la dernière heure. Le temps d'une partie de Puissance 4 ou d'un petit déjeuner au lit, ils trouvent, ensemble, une façon d'affronter la mort.

Katell Quillévéré est une réalisatrice qui, pour son premier long-mètrage n'a pas peur des silences, de la durée, des cérémonies. Elle n'est pas à la mode. Il y a chez elle quelque chose de sobre et de grand, de la densité et de la retenue. Elle parvient à aller au-delà d'un genre très codé et codifé pour afficher sa marque personnelle dans le propos. Son film dépeint moins la révolte d'une adolescente qui rejetterait tout ce qui l'a constituée jusque-là que sa découverte du libre arbitre. Katell Quillévéré, par cette œuvre, s'inscrit modestement, sans racolage, dans une certaine tradition française de la chronique de vie de province, sans effet pictural, dans une veine qui se rapprocherait de celle de Maurice Pialat.


Katell Quillévéré

Katell Quillévéré est née le 30 janvier 1980 à Abidjan, réalisatrice, scénariste et chef costumière française.

Katell Quillévéré suit des études de cinéma et de philosophie à Paris. Après quelques court-métrages remarqués, elle réalise un premier long-métrage, Un poison violent, avec Lio dans un des rôles principaux. La jeune cinéaste sort son deuxième film en 2013, Suzanne

Filmographie comme réalisatrice

Nominations et récompenses

  • Prix Jean-Vigo 2010 pour Un poison violent.
  • Nomination aux Globe de cristal 2014 pour le globe du Meilleur Film pour Suzanne
  • Nomination aux César 2014 du Meilleur scénario original pour Suzanne

Licence : reproduction libre sous conditions Créative Commons Ciné-Passion . . . . . . . . . . . . . . . . . Sommaire général